Le YOGA fait-il maigrir ?... et autres questions existentielles ! [article]

Mis à jour : 24 oct. 2018

Le Yoga fait-il maigrir ? Le surpoids est-il un handicap à la pratique ? Suis-je assez souple pour pratiquer ? Questions/Réponses avec l'auteur de l'ebook "MON PREMIER COURS DE YOGA - Reprendre contact avec son corps"


Yoga : exercice pour les abdominaux


1 - LE YOGA FAIT-IL MAIGRIR ?


Même si ce n'est pas là le but principal de cette pratique, comme tout exercice physique leYoga peut aider à la perte de poids.

En complément d'une alimentation saine et équilibrée, il permet d'affiner la silhouette. Certains enchainements dynamiques sont évidemment plus efficaces que d'autres... pour brûler les calories.

En revanche garder certaines postures de base "en tension" permettent également d'affiner la musculature.


2 - LE SURPOIDS EST-IL INCOMPATIBLE AVEC LA PRATIQUE DU YOGA ?


Voilà l'une des idées reçues les plus répandues !

Lorsque j'enseignais à Paris dans les clubs de sport, j'ai du recevoir des milliers d'élèves dont certains, autant d'hommes que de femmes, étaient en surpoids.

J'avais des hommes avec des carrures de rugbyman ou des femmes bien enrobées capables de monter sur la tête comme si de rien n'était alors que certaines de mes jeunes élèves de Sciences Po, fines comme des brindilles, peinaient à faire le moindre mouvement.


3 - L'AGE REPRESENTE-T-IL UN HANDICAP A LA PRATIQUE ?

L'âge dans le Yoga, c'est comme le poids, c'est l'idée que l'on s'en fait !


J'ai eu de nombreux élèves de plus de 75 ans qui faisaient des miracles avec leur corps !

En revanche pour les corps qui ont traversé le temps, victimes d'accidents, d'accidents vasculaires cérébraux ou d'opérations chirurgicales, le défi est évidemment plus ardu et certaines choses ne pourront être faites.

Mais là aussi, on peut réellement améliorer la mobilité du corps et observer une véritable renaissance du corps, notamment grâce aux exercices de respiration.


4 - JE NE SUIS PAS SOUPLE. LE YOGA EST-IL FAIT POUR MOI ?


Plus que jamais !

Vous n'êtes pas souple ? Vous manquez de force ou d'énergie ? Vous perdez l'équilibre ? Vous êtes trop gros ? Trop vieux ? Trop fatigué ? Le Yoga est tout spécialement fait pour vous !

Abordez cette nouvelle pratique comme une occasion inouïe de progresser, de relever des défis et d'améliorer votre quotidien !


5- MEME LE COURS POUR DEBUTANTS SONT TROP DIFFICILES POUR MOI. QUE FAIRE ?


Avant toute chose, trouvez un professeur bienveillant qui vous laisse pratiquer à votre rythme, si possible lors de l'un de ses cours pour débutants.

Présentez-vous en début de séance et demandez-lui s'il accepte que vous suiviez selon vos possibilités.

J'ai très souvent eu ce genre de demandes et j'ai toujours été ravi d'y répondre positivement.

De plus, si le professeur est compétent, il pourra vous apporter une aide personnalisée sans pour autant négliger les autres participants.

Si vous suivez des cours en ligne, vous n'avez pas à vous forcer. Allez à votre rythme, prenez le temps, appuyez sur "PAUSE" si nécessaire. La YOGA WEB ACADEMIE a d'ailleurs pensé aux "vrais" débutants avec l'EBOOK OFFERT sur simple inscription (cliquez ici) et une formation vidéo sur la PLATEFORME DE FORMATION.

Quoi que vous fassiez, pour l'instant, ne répétez que les postures avec lesquelles vous êtes à l'aise pour l'instant. Petit à petit vous progresserez et vous aventurerez dans d'autres postures.

Soyez doux et compréhensifs avec vous-mêmes, c'est vraiment important.


6 - AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS VAIS-JE OBTENIR DES RESULTATS ?


Cela dépend de votre corps et de votre assiduité. Comme je le dis souvent : "7 milliards de corps, 7 milliards de pratiques !"

Généralement, à la fin de votre première séance vous saurez si le Yoga est fait pour vous, ne serait-ce qu'au travers de votre ressenti corporel.

J'ai des élèves qui voient déjà des progrès au bout de 3 ou 4 séances.

C'est en tout cas au bout de 3 ou 4 séances que vous commencerez à vous sentir à l'aise avec les principes de base.

C'est après 1 mois de pratique régulière que l'on remarque des changements au niveau du corps.

7- COMBIEN DE FOIS DEVRAIS-JE PRATIQUER PAR SEMAINE ?


Encore une fois, cela dépend des corps.

Au début de ma pratique, j'obtenais déjà d'excellents résultats en terme de gain de mobilité et de détente avec 1 cours par semaine.

2 séances par semaine, c'était génial !

Au-delà de 3 séances, cela ne m'apportait plus grand chose en dehors d'une saturation du corps.

A présent, je pratique quand je sens que mon corps en a besoin.


8 - SEBASTIEN, QUELLE FORMATION AS-TU SUIVI ?


J'ai commencé le Yoga en 2002 avec le médecin, auteur et conférencier célèbre, Deepak Chopra lors de l'un de ses séminaires sur le rajeunissement à Genève, en Suisse. Ce fut une véritable révélation !

Une fois de retour à Paris, je me suis inscrit dans un club de sport pour pratiquer 2 fois par semaine. Les profs étaient fantastiques et c'est là que j'ai acquis des bases solides.

Très vite, cela ne me suffisait pas et j'ai fait ma première retraite, une petite retraite de 2 jours dans un ashram des très célèbres Centres de Yoga Sivananda, à côté d'Orléans. J'ai ainsi goûté à la vie monastique et aux joies de Yoga Intégral.

Transporté par cette expérience, je me suis donc inscrit aux cours de Hatha Yoga du Centre de Yoga Sivananda de Paris.

Je me suis alors lancé à corps perdu dans le Yoga Intégral : je participais aux cérémonies religieuses, aux conférences philosophiques, à des ateliers, méditais lors des méditations de groupe, étudiait les textes de références, donnait quelques heures de Karma Yoga (service désinteressé pour la communauté)... Je me rendais régulièrement en retraite à l'ashram.

Etant en quête existentielle et spirituelle intense, en parallèle de tout cela j'avalais tous les livres de développement personnel que je pouvais trouver.

Ayant découvert à l'âge de 15 ans le fameux coach américain Tony Robbins, à travers l'un de ses livres, je décidai de me rendre à Londres pour suivre sa formation "Unleash the Power Within". Celle où l'on se lance dans la sulfureuse marche sur le feu ! Une expérience inoubliable !

En 2007, tout en continuant intensément ma pratique du Yoga Intégral, je me décidai enfin à suivre ma formation de professeur de Yoga, à Vrindavan, en Inde.

Formation que j'ai ensuite validée en assistant les professeurs de Yoga confirmés du Centre de Yoga Sivananda de Paris jusqu'à ce qu'ils m'estiment prêt à enseigner par moi-même.

Malgré tout, ne parvenant à trouver ce que je cherchais dans le Yoga Intégral, je continuais à suivre les cours de Hatha Yoga qui continuaient à me faire un bien fou mais commençais à m'éloigner des pratiques mentales et religieuses.

J'en ai alors profité pour tester de façon répétée tous les styles de Hatha Yoga qui se présentaient à moi : Bikram Yoga (Yoga dans une pièce chauffée à 42°), Ashtanga (Hatha Yoga assez dynamique), Vinyasa (Yoga dynamique), Iyengar (très belle école très technique), etc... C'est ce qui m'a permis de découvrir de nombreuses autres postures et enchainements que j'ai pu ainsi intégrer à mes enseignements.

A présent, je ne pratique plus le Yoga Intégral mais je continue à pratiquer le Hatha Yoga et bien sûr, à l'enseigner !

Depuis, passionné par toutes les spiritualités et toutes les religions, j'étudie tous les mouvements spirituels et religieux, des plus inconnus aux plus controversés, sans aucun a-priori, ni préjugé.

Mais il s'agit là d'une activité strictement personnelle que je ne laisse aucunement déborder sur mon enseignement purement physique du Yoga.

Je suis professeur de Hatha Yoga, ni théologien, ni prosélyte !


9 - SEBASTIEN, POURQUOI DIS-TU QUE PRATIQUER LE YOGA NE REGLE PAS LES DIFFICULTES MENTALES OU EMOTIONNELLES ALORS QUE BEAUCOUP DE PROFESSEURS, DE MAITRES ET D'ECOLES LE DECLARENT ?

Ce constat est le fruit de ma pratique personnelle, n'engage que moi et ne remet aucunement en question les autres enseignements.


J'ai bien évidemment eu quelques discussions animées à ce sujet avec certains de mes élèves qui n'étaient pas d'accord avec mon point de vue. Cela ne les empêchaient pas d'adorer mes cours et ma façon d'enseigner le Yoga physique, et moi de les adorer en retour !

Je le répète, mon avis sur le sujet n'est donc qu'un avis personnel.

De toute façon, il ne faut jamais me croire sur parole, ni aucun prof ou mentor, d'ailleurs ! Expérimentez par vous-mêmes ce que je vous dis, et si cela ne vous convient pas, laissez tomber et passez à la suite.

Mais pour répondre honnêtement à la question de façon complète :

Le fait d'être mieux dans son corps grâce au Yoga physique (Hatha Yoga) a forcément un effet sur l'état mental immédiat de la personne, exactement comme si vous alliez nager ou faire un footing, si ce n'est qu'à mon avis, le Yoga apporte une détente bien plus profonde et une connaissance bien plus pratique et intuitive de son corps.

En revanche, dire que l'on va se libérer de ses névroses ou atteindre un quelconque éveil spirituel en pratiquant des postures ou des exercices de respiration ne me semble pas juste.

Et je ne suis pas là pour vendre ce que je ne pense pas être juste.

Il y a surtout un piège dans lequel il ne faut pas tomber : celui de cette sensation de détente toute nouvelle qui vous fait croire que tout est réglé !

La détente, c'est la détente, mais quand on ne jure que par elle, cela revient parfois à "mettre la poussière sous le tapis" : "Je suis détendu comme jamais de ma vie donc tout va pour le mieux !"

Il faut être capable de dissocier le corps, le mental et l'